La chaire du Machrek, Collège de France

Institution singulière en France, sans équivalent à l'étranger, le Collège de France occupe une situation à part dans la recherche fondamentale et l'enseignement supérieur français. Il n'entre en concurrence avec nul autre établissement.

Le Collège de France n'est en effet ni une université, ni une grande école. Il ne transmet pas à des étudiants un savoir acquis à partir de programmes définis. Il ne prépare à aucun diplôme.

Les cours sont ouverts à tous, sans inscription préalable. Cet enseignement dispensé en priorité à Paris est également donné en province et à l'étranger. Les 52 chaires de professeurs titulaires couvrent un vaste ensemble de disciplines : des mathématiques à l'étude des grandes civilisations, en passant par la physique, la chimie, la biologie et la médecine, la philosophie, la sociologie et l'économie, la préhistoire, l'archéologie et l'histoire, la linguistique.

Site: http://www.college-de-france.fr/default/EN/all/college/

Global Climate Change, Human Security & Democracy project, Orfalea Center, Université de Californie, Santa Barbara
Program on Good Governance and Political Reform in the Arab World, Center on Democracy, Stanford University

Le programme sur la bonne gouvernance et la réforme politique dans le monde arabe au Centre sur la Démocratie, le développement et l'état de droit à l'Université de Stanford examine les différentes dynamiques sociales et politiques dans les pays arabes et l'évolution de leurs systèmes politiques, en se concentrant sur les perspectives futures, les conditions et les possibles voies  pour la réforme politique dans la région.

Dans la presse
L'autre Maroc

'L'autre Maroc', un article de Moulay Hicham sur la revue française 'Pouvoirs'

Je sais que cette date restera gravée dans ma mémoire : nous sommes le jeudi 8 février 2018. Pour la première fois depuis le « changement », l'euphémisme français pour ce que mes compatriotes arabophones appellent plus justement thawra, « révolution », je suis de retour au Maroc.

Dans les médias
Printemps arabe, deux ans après

Interview de Moulay Hicham sur France 24, 13 novembre 2012

La Fondation sur Facebook

Suivez nous sur Twitter