Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Lina Khatib

Lina Khatib est directrice du Carnegie Middle East Center à Beyrouth. Elle a co-fondé et dirigé le Programme sur la Réforme arabe et la démocratie au Center on Democracy, Development, and the Rule of Law à l'Université de Stanford. Ses intérêts de recherche incluent les relations internationales au Moyen-Orient, les groupes islamistes, les transitions politiques et la politique étrangère.
 
Elle a publié des ouvrages sur les thèmes de la diplomatie publique, la communication politique et la participation politique au Moyen-Orient. Khatib a publié sept livres, parmi lesquels:
 
Image Politics in the Middle East: The Role of the Visual in Political Struggle (I. B. Tauris, 2013)
 
Taking to the Streets: The Transformation of Arab Activism (co-edited with Ellen Lust, Johns Hopkins University Press, 2014).
 
Parmi ses articles publiés “Qatar’s Foreign Policy: The Limits of Pragmatism,” “Public Diplomacy 2.0,” and “Hizbullah’s Political Strategy.”
 
Depuis 2008, Khatib a fondé et co-édité le Middle East Journal of Culture and Communication. Elle est chercheuse associée de la London’s School of Oriental and African Studies.
De 2010 à 2012, elle était chercheuse associée non résidente du Center on Public Diplomacy (University of Southern California). Elle a enseigné à l'Université de Londres de 2003 à 2010.

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Khadija Mohsen-Finan

Khadija Mohsen-Finan est docteur en sciences politiques (IEP Paris) et diplômée en histoire (Université d'Aix-en-Provence). Elle est en charge d'un séminaire sur le Maghreb dans les relations internationales à l'IEP de Paris, et est également enseignante à l'université de Paris I (Panthéon Sorbonne) où elle donne un cours sur les transitions politiques dans le monde arabe. Depuis 2001, elle est aussi professeur à l'université Ca'Foscari de Venise au sein du Master MIM. Parallèlement, elle est chercheure associée à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) à Paris.
Ses travaux portent sur le Maghreb, la Méditerranée et le monde arabe dans les relations internationales. Elle a notamment publié Le Maghreb dans les relations internationales, CNRS éditions 2011, Les Médias en Méditerranée, Actes Sud 2009, L'Image de la femme au Maghreb, Actes Sud 2008, avec Rémy Leveau Musulmans de France et d'Europe, CNRS éditions 2005, avec Malika Zeghal Les islamistes dans la compétition politique : le cas du Parti de la Justice et du Développement au Maroc, RFSP 2006. Elle achève actuellement un ouvrage sur la révolution tunisienne et prépare une habilitation à diriger les travaux sur le thème : transition et reconfiguration des espaces politiques au Maroc et en Tunisie.

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Bernard Haykel

Bernard Haykel est Professeur d'études du Proche Orient à l'Université de Princeton, où il dirige The Institute for the Transregional Study of the Contemporary Middle East, North Africa and Central Asia. Il dirige également un projet sur le pétrole et l'énergie au Moyen Orient, en particulier dans les pays du Golfe persique.
 
Professeur Haykel concentre sa recherche sur les mouvements politiques islamiques et la pensée juridique ainsi que sur la politique et l'histoire de l'Arabie Saoudite et du Yémen. Il a beaucoup publié sur le mouvement salafiste à la fois à l'époque pré-moderne et dans ses manifestations actuelles. Ce thème a été particulièrement approfondi dans son livre Revival and Reform in Islam (Cambridge University Press, 2003).
 
Il est en train de finir un livre sur le mouvement salafiste à travers le monde, et une fois fini, il espère pouvoir entamer la rédaction d'une monographie sur l'histoire moderne de l'Arabie Saoudite. Professeur Haykel a obtenu son doctorat en 1998 à l'Université d'Oxford.

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Richard Falk

Richard Falk est professeur émérite Albert G. Milbank de droit international à l'Université de Princeton où il a été membre de la faculté pendant quarante ans (1961-2001). Depuis 2002 il est associé aux études globales et internationales du campus de Santa Barbara à l'Université de Californie.
 
Il est actuellement Professeur de recherche. Il dirige un projet sur le “Changement climatique, la sécurité humaine et la démocratie” sous l'égide du Orfalea Center of Global & International Studies pour la Fondation Moulay Hicham. Il a été récemment membre de la délégation turque à la Conférence sur le changement climatique des Nations Unies à Cancun, Mexique.
 
Professeur Falk est Rapporteur spécial sur la Palestine occupée pour le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies depuis 2008. En 2008-2009 il a été expert consultant du président de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il fait partie du comité éditorial des magazines The Nation et The Progressive, il est rédacteur en chef honoraire de l'American Journal of International Law, et membre des comités éditoriaux internationaux de Third World Quarterly et Globalizations.
 
Falk a publié de nombreux livres au fil des années, comme Legal Order in a Violent World (1968); This Endangered Planet: Prospects and Proposals for Human Survival (1971); A Study of Future Worlds (1975); Predatory Globalization: A Critique (1999); Religion and Humane Global Governance (2001). Son plus récent ouvrage est intitulé Achieving Human Rights (2009); un volume édité Legality and Legitimacy in World Affairs paraitra en 2011.
 
Actuellement, les principaux intérêts de recherche de Falk sont liés à la question du changement climatique comme problème d'ordre mondial, le conflit israélo-palestinien, les «guerres de légitimité», l’arsenal nucléaire et la poursuite d'une géopolitique non violente.

Henry Laurens

Né en 1954, agrégé d’histoire, il est titulaire d’un doctorat de IIIe cycle (Les origines intellectuelles de l'expédition d'Égypte. L'orientalisme islamisant en France (1698-1798) sous la direction de M. Dominique Chevallier) et d’un doctorat d’État. Il a effectué de nombreux séjours au Proche-Orient (Koweït, Syrie, Égypte, Liban).
 
Il a été maître de conférence à Paris IV, puis professeur à l’INALCO.
Il est professeur au Collège de France depuis 2003, chaire d’histoire contemporaine. Henry Laurens a publié plus de 25 ouvrages, parmi ses livres les plus récents, il a publié, en 2010 au CNRS : « Le rêve méditerranéen » et dirigé « Terrorismes, histoire et droit » avec Mireille Delmas-Marty.

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Farhad Khosrokhavar

Farhad Khosrokhavar est professeur à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Il a été professeur invité à l’Université de Yale en 2008 (semestre d’hiver) et à Harvard en 2009 (semestre d’hiver). Ses travaux portent sur l’islam en Europe et au Moyen-Orient, en particulier en Iran. Il a publié une soixantaine d’articles, surtout en français, une douzaine en anglais et quelques-uns en persan.

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Sean Yom

Sean L. Yom est maître de conférence en sciences politiques à la Temple University, avec une spécialisation en politiques comparées au Moyen-Orient. Sa recherche est centrée sur les dynamiques des politiques autoritaires et sur l'économie politique du développement dans le monde arabe.
 
Son premier livre intitulé 'From Resilience to Revolution' a été publié en décembre 2015.
Ses autres projets de recherche concernent les modèles hiérarchiques transnationaux entre les États souverains, le futur des réformes démocratiques dans le monde arabe et les méthodes contemporaines d'analyse historique comparative. Il a obtenu son A.B. à la Brown University, sa thèse de doctorat à l'Université d'Harvard, et un post-doctorat à l'Université de Stanford .

Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Olivier Roy

Olivier Roy (né en 1949) est actuellement Professeur à l’Institut Universitaire de Florence, où il dirige le Programme Méditerranée au Centre Robert Schuman. Il est aussi, depuis 1985, Directeur de recherche au CNRS et Directeur d’études à l’EHESS (Paris). En 2008-2009, il a été «visiting Professor» à l’Université de Berkeley. Olivier Roy a été chef de mission de l’OSCE pour le Tadjikistan (1993-1994) et consultant pour le bureau du Coordinateur des Nations Unies pour l’Afghanistan (1988).

Dans la presse
L'autre Maroc

'L'autre Maroc', un article de Moulay Hicham sur la revue française 'Pouvoirs'

Je sais que cette date restera gravée dans ma mémoire : nous sommes le jeudi 8 février 2018. Pour la première fois depuis le « changement », l'euphémisme français pour ce que mes compatriotes arabophones appellent plus justement thawra, « révolution », je suis de retour au Maroc.

Dans les médias
Printemps arabe, deux ans après

Interview de Moulay Hicham sur France 24, 13 novembre 2012

La Fondation sur Facebook

Suivez nous sur Twitter