Activités

Afin de favoriser la recherche en sciences sociales sur le Maghreb et le Moyen-Orient, la Fondation:

. met sur pied des centres de recherches dans le cadre d'universités prêtes à héberger un tel centre
. élabore des partenariats ad hoc sur des projets précis avec des institutions universitaires
. met en place des groupes de travail ad hoc pour mener à bien la recherche sur les nouveaux problèmes générés par la mondialisation et la dynamique interne de ces sociétés.

Dans ce contexte, elle organise des conférences dans les centres de recherches affiliés pour débattre des sujets relevant de ces thématiques. Elle soutient  aussi ponctuellement des étudiants ou des chercheurs pour mener à bien leurs recherches sur des sujets liés à ces dimensions.

Enfin, la Fondation  s'investit également dans la production de documentaires audiovisuels centrés sur certaines activités artistiques et culturelles qui permettent de décrire l'interaction entre les aspirations nouvelles et le blocage des systèmes politiques et sociaux.

La Fondation a le constant souci de stimuler de nouvelles activités de recherche sur les thématiques englobantes qui jouent un rôle-clé dans le changement social telles que l'Université, les nouvelles classes moyennes, les classes religieuses, les nouveaux riches et pauvres, les ONG, les systèmes de santé, les partis politiques, les bureaucraties (appareil d'État), les nouveaux artistes et intellectuelsc (liste non-exhaustive).

Dans la presse
L'autre Maroc

'L'autre Maroc', un article de Moulay Hicham sur la revue française 'Pouvoirs'

Je sais que cette date restera gravée dans ma mémoire : nous sommes le jeudi 8 février 2018. Pour la première fois depuis le « changement », l'euphémisme français pour ce que mes compatriotes arabophones appellent plus justement thawra, « révolution », je suis de retour au Maroc.

Dans les médias
Printemps arabe, deux ans après

Interview de Moulay Hicham sur France 24, 13 novembre 2012

La Fondation sur Facebook

Suivez nous sur Twitter