Qui sommes-nous?
Comité scientifique
Richard Falk

Richard Falk est professeur émérite Albert G. Milbank de droit international à l'Université de Princeton où il a été membre de la faculté pendant quarante ans (1961-2001). Depuis 2002 il est associé aux études globales et internationales du campus de Santa Barbara à l'Université de Californie.
 
Il est actuellement Professeur de recherche. Il dirige un projet sur le “Changement climatique, la sécurité humaine et la démocratie” sous l'égide du Orfalea Center of Global & International Studies pour la Fondation Moulay Hicham. Il a été récemment membre de la délégation turque à la Conférence sur le changement climatique des Nations Unies à Cancun, Mexique.
 
Professeur Falk est Rapporteur spécial sur la Palestine occupée pour le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies depuis 2008. En 2008-2009 il a été expert consultant du président de l'Assemblée générale des Nations Unies. Il fait partie du comité éditorial des magazines The Nation et The Progressive, il est rédacteur en chef honoraire de l'American Journal of International Law, et membre des comités éditoriaux internationaux de Third World Quarterly et Globalizations.
 
Falk a publié de nombreux livres au fil des années, comme Legal Order in a Violent World (1968); This Endangered Planet: Prospects and Proposals for Human Survival (1971); A Study of Future Worlds (1975); Predatory Globalization: A Critique (1999); Religion and Humane Global Governance (2001). Son plus récent ouvrage est intitulé Achieving Human Rights (2009); un volume édité Legality and Legitimacy in World Affairs paraitra en 2011.
 
Actuellement, les principaux intérêts de recherche de Falk sont liés à la question du changement climatique comme problème d'ordre mondial, le conflit israélo-palestinien, les «guerres de légitimité», l’arsenal nucléaire et la poursuite d'une géopolitique non violente.

Dans la presse
L'autre Maroc

'L'autre Maroc', un article de Moulay Hicham sur la revue française 'Pouvoirs'

Je sais que cette date restera gravée dans ma mémoire : nous sommes le jeudi 8 février 2018. Pour la première fois depuis le « changement », l'euphémisme français pour ce que mes compatriotes arabophones appellent plus justement thawra, « révolution », je suis de retour au Maroc.

Dans les médias
Printemps arabe, deux ans après

Interview de Moulay Hicham sur France 24, 13 novembre 2012

La Fondation sur Facebook

Suivez nous sur Twitter